Traitement de 43 maladies

Extrait

Sinusite aiguë (et chronique)


1. Étiopathologie

Selon la MTC, le Poumon communique avec le monde externe grâce au nez qui correspond à son orifice. Cette maladie est en relation étroite avec l'atteinte de l'orifice nasal (Bi Qiao) et du Poumon par l'un des Xie Qi (agents pathogènes ou perversités) suivants :

- Vent-Froid qui, en s'accumulant, se transforme en Chaleur,
- Vent-Chaleur saisonnier,
- Humidité-Chaleur.

Il en résulte que le Qi du Poumon est bloqué et que l'orifice nasal est entravé. Il se produit par la suite un écoulement nasal trouble.

Cette maladie peut également provenir d'un excès du Feu du Foie et de la Vésicule Biliaire. Ce Feu monte amplifier le Feu du Cœur avant d'agresser le Poumon. Il échauffe les liquides de ce dernier en les transformant en rhinorrhée qui obstrue l'orifice nasal en causant la sinusite.

À la longue, la maladie peut s'étendre à la Rate et aux Reins en affaiblissant ces deux organes. A partir de ce moment-là, la maladie peut durer des années et ne pas guérir.

Cette maladie appartient aux domaines " Bi Yuan" (affection profonde du nez) et " Nao Lou" (écoulement du cerveau) de la MTC.


2. Traitement selon le diagnostic par la différenciation des formes (syndromes) physiopathologiques

2.1 Atteintes des Xie Qi (agents pathogènes ou perversités externes)

Signes caractéristiques : obstruction nasale avec rhinorrhée purulente, douleurs et sensations de distension persistantes au niveau du front et des pommettes, aversion pour le vent (sensibilité au courant d'air), fièvre.

Aspects linguaux et pouls : enduit lingual jaune et fin, pouls Fu (superficiel) ou Jin (tendu)

Signes associés typiques : toux peu productive, sans transpiration ou avec transpiration légère.

Sémiologie :
- Les Xie Qi (agents pathogènes ou perversités externes) siègent au niveau de la superficie du corps, agressent l'orifice nasal puis bloquent le Qi du Poumon. Il en résulte que le Qi ne passe plus à travers cet orifice d'où l'obstruction nasale.

- La Chaleur issue des Xie Qi s'accumule dans l'orifice nasal puis y transforme les liquides organiques en mucus d'où rhinorrhée purulente voire jaune et nauséabonde.

- La Chaleur abondante du Tai Yin et du Yang Ming suit les Méridiens de ces derniers pour monter jusqu'à la face où elle agresse les " orifices clairs " d'où les douleurs et les sensations de distension persistantes au niveau du front et des pommettes.

- N'étant pas éliminés, les Xie Qi siègent de façon permanente au niveau de la superficie d'où l'aversion pour le vent (le courant d'air).

- La lutte entre le Wei Qi (énergie défensive) et les Xie Qi au niveau de la superficie cause la fièvre.

- Le Froid abondant siégeant à la superficie contracte la peau en fermant les pores d'où l'absence de transpiration. Si le vent est abondant, ses effets dispersants sont plus forts et causent une légère transpiration.

- Bloqué, le Qi du Poumon ne descend plus d'où une toux peu productive.

- L'enduit lingual fin et jaune indique que les Xie Qi siègent au niveau de la superficie et qu'ils s'y accumulent progressivement en engendrant de la Chaleur.

- Le pouls Fu (superficiel) ou Jin (tendu) signale que les Xie Qi demeurent au niveau de la superficie (Biao) et ne pénètrent pas encore dans la profondeur (Li).

Principes thérapeutiques :
- repousser les Xie Qi de la superficie et éliminer la Chaleur,
- supprimer l'Humidité et désobstruer les orifices,
- appliquer la puncture en dispersion.

Formule de points : He Gu (4 G.I.), Ying Xiang (20 G.I.), Si Bai (2 E.), Shang Xing (23 D.M.), et Yin Tang (PC 1 / P.E-C.F. 3), Feng Chi (20 V.B.), Lie Que (7 P.)

Explications de la formule :
- En montant vers la face, le Shou Yang Ming longe les deux narines. He Gu (4 G.I.) en tant que point He de ce Méridien et Ying Xiang (20 G.I.) en tant que point local peuvent éliminer le vent siégeant à la superficie. Ensemble, ces deux points peuvent également dégager les narines.
- Du Mai est l'endroit où se réunissent les différents Méridiens Yang et il communique avec le nez. Shang Xing (23 D.M.) et Yin Tang (PC 1 / P.E-C.F. 3) peuvent éliminer la Chaleur et dégager l'orifice nasal.
- Feng Chi (20 V.B.) est l'endroit où s'accumule le Vent. Avec la puncture en dispersion, il peut disperser le Vent-Chaleur. L'association de ce point avec Lie Que (7 P.) qui est le point Luo du Shou Tai Yin permet de débloquer le Poumon et de repousser les Xie Qi en dehors de la superficie.
- Si Bai (2 E.), en tant que point local, peut dégager l'orifice nasal.

Ensemble, ces points dispersent les Xie Qi de la superficie, éliminent la Chaleur, supprime l'Humidité et dégagent les orifices.

Adaptations :
- Douleurs des pommettes : ajouter Quan Liao (18 I.G.)
- Douleurs frontales : ajouter Cuan Zhu (2 V.)
- Rhinorrhée incessante : ajouter Nei Ying Xiang (PC 40 / P.E-C.F. 9)
- Aversion pour le froid sévère : ajouter Feng Men (12 V.) en ventouse.
- Forte fièvre : ajouter Da Zhui (14 D.M.) en saignée.


2.2 Montée du Xiang Huo (Feu Ministre)

Signes caractéristiques : obstruction nasale, rhinorrhée abondante jaune et nauséabonde

Aspects linguaux et pouls : langue rouge avec enduit lingual jaune, pouls Xian (tendu en corde) et Shuo (rapide).

Signes associés typiques : goût amer, sécheresse de la gorge, maux de tête, vertiges avec éblouissements, nervosité, insomnie, douleurs et sensations de distension dans les parties latérales du thorax aggravées par la colère.

Sémiologie :

- La colère fait monter le Qi et perturbe le fonctionnement du Foie et de la Vésicule Biliaire. La stagnation du Qi causée par une colère engendre du Feu. Amplifié par ce nouveau Feu, le Xiang Huo (Feu Ministre) du Foie et de la Vésicule Biliaire monte renforcer le Feu du Cœur lequel devient excessif avant d'agresser le Poumon. Il en résulte que le Qi de ce dernier est entravé et que l'orifice nasal est obstrué d'où l'obstruction nasale avec rhinorrhée abondante. L'accumulation dans le Poumon de la Chaleur issue de ce Feu cause une rhinorrhée jaune, épaisse et nauséabonde.

- La Chaleur issue du Feu excessif du Foie et de la Vésicule Biliaire monte en suivant le Méridien de ces deux organes jusqu'à la gorge où elle cause goût amer et sécheresse. Quand cette Chaleur stagne au niveau des parties latérales du thorax (zones en liaison avec les Méridiens du Foie et de la Vésicule Biliaire), elle y entraîne douleur et sensation de distension. Lorsqu'elle monte jusqu'à la tête, les " orifices clairs " sont agressés d'où des maux de tête.

- La langue rouge, l'enduit lingual jaune et le pouls Xian (tendu en corde) et Shuo (rapide) indiquent l'excès de la Chaleur et du Feu du Foie.

Principes thérapeutiques :

- éliminer le Feu du Foie et de la Vésicule Biliaire,
- éliminer l'écoulement nasal trouble et désobstruer les orifices,
- puncturer en dispersion.

Formule de points : Tai Chong (3 F.), Xing Jian (2 F.), Qiu Xu (40 V.B.), Yang Ling Quan (34 V.B.), Wai Guan (5 T.R.), Shang Xing (23 D.M.), Yin Tang (PC 1 / P.E-C.F. 3), Quan Liao (18 I.G.), Ying Xiang (20 G.I.) et Kou He Liao (19 G.I.)
Nous contacter | | ©2005 Institut Yin-Yang